Comment structurer une intrigue à l’aide d’un tableau?

Bien des jeunes auteurs l’apprennent à leurs dépends, écrire un scénario ne se résume pas à aligner des idées de scènes, des bribes de dialogues, aussi brillants soient-ils. Toute la difficulté de cette forme d’écriture si particulière consiste avant toute chose à bien structurer son intrigue.

Une fois passé la période d’apprentissage, chaque auteur développe sa propre méthode d’écriture mais il y en a une qui fait fureur chez les scénaristes anglo-saxons: le plot board ou tableau d’intrigue. Je vous explique comment ça marche?

Petite mise au point préalable: je n’utilise pas cette méthode, misant pour ma part sur la bonne vieille méthode 1. brainstorming, 2. recherches et 3. traitement, mais elle me semble ludique et astucieuse, notamment pour les auteurs qui ont du mal à avoir une vue synthétique sur leurs histoires « en chantier ».

Sachez tout d’abord, jeunes Padawans, qu’on ne s’improvise pas scénariste. Écrire un film nécessite de maitriser un tant soit peu les règles de la dramaturgie, car un maladroit  assemblage de scènes, aussi drôles/géniales/émouvantes/originales/déjantées/vavavoum… soient-elles, ne fait en aucun cas un scénario.

Fermons cette parenthèse pour nous intéresser à ce qui se passe après cette période d’apprentissage. Que vous pensiez votre intrigue en trois actes ou en sept points-clés et vingt-deux étapes, il va bien vous falloir faire rentrer toutes vos idées de scènes dans ce schéma, et, croyez le ou non, ce processus demande pas mal d’expérience.

Voici une méthode ingénieuse qu’utilisent beaucoup d’auteurs anglo-saxons pour structurer leurs intrigues. Il s’agit de prendre un grand tableau blanc et de le découper en actes, séquences, ou étapes. Ensuite, il suffit de se munir de post-it de diverses couleurs, l’une concernant l’intrigue principale et d’autres les diverses sous-intrigues, et de résumer les scènes imaginées sur chacun de ces post-it. On peut ainsi les placer sur le tableau afin de tester la fluidité et la cohérence de leur enchainement et les déplacer à l’envi, jusqu’à l’obtention d’une intrigue en or massif.

Concrètement, ça donne ça:


Copyright©Caroline Clemmons

Ou encore, ça:


Copyright©Cambria Dillon

On peut aussi décider d’attribuer une couleur à chaque personnage principal, ou aux différents climats de scènes (suspense, romance, humour…), bref, à chacun de faire sa petite cuisine à partir de cette méthode. Évitez tout de même de tendre vers… ça 😉 :


Copyright©Phil Grey

Je le répète, je n’utilise pas cette méthode, donc je serais très intéressée par d’éventuels feedbacks via les commentaires

Copyright©Nathalie Lenoir 2011


Follow Nathalie_Lenoir on Twitter



18 réflexions sur “ Comment structurer une intrigue à l’aide d’un tableau? ”

Les commentaires sont fermés