Comment se faire virer d’une équipe d’écriture?

Puisque mon ancien blog, Nidinfo Scénario est sur le point de disparaitre de la Toile, j’ai revisité ses copieuses archives à la recherche de quelques trouvailles dignes de lui survivre.

C’est le cas de cet article qu’avait publié Written by, revue éditée par la Writers Guild of America. L’auteur y dressait l’inventaire des erreurs à ne pas commettre lorsque l’on fait partie de l’équipe d’écriture d’une série télévisée. A moins bien entendu de vouloir perdre sa place…

Hollywood est une jungle, difficile de l’ignorer, et, pour un jeune auteur, se faire embaucher dans une équipe d’écriture de série télévisée représente à la fois la quête du Saint Graal et les douze travaux d’Hercule. On n’y parvient qu’avec beaucoup de chance, de ténacité, et après être passé par le cruel statut d’auteur assistant. D’après Ellen Sandler, scénariste et productrice de la série à succès Everybody Loves Raymond, et auteur de cet article plein d’humour, une fois obtenue la place tant convoitée de membre du staff d’écriture, l’usage de la diplomatie est au moins aussi utile que celui de la dramaturgie…

A l’heure où les ateliers d’écriture se mettent en place sur notre sol, peut-être ferions-nous bien de suivre ces judicieux conseils? Quoi qu’il en soit, la lecture de ce guide de survie intitulé What Not to Do in the Writers’ Room devrait vous faire sourire. Ellen Sandler y révèle dix bonnes façons… de se faire virer de l’atelier en question!

Je vous les traduit, en substance, afin de ne pas me faire (encore) gronder par mes lecteurs non anglophones:

  1. Faire savoir à tout le monde à quel point vous êtes intelligent, et l’auteur de proposer, par exemple, de faire les mots croisés du New York Times de façon ostensible.
  2. Nouer des relations privilégiées avec le showrunner, ce qui équivaut à jouer les chouchous du prof. Pour cela, il conviendrait de lui montrer à quel point on apprécie les références culturelles de « son époque ».
  3. Corriger la ponctuation, la grammaire ou l’orthographe de ses confrères/consœurs.
  4. Prendre des initiatives diététiques pour le groupe, du genre bannir la junk food au profit d’une nouvelle cantine bio
  5. Confondre enthousiasme et hystérie, bref, saouler tout le monde quoi!
  6. Prouver à quel point l’on tient à la qualité d’écriture en passant au crible toutes les « bonnes idées » de ses camarades.
  7. Évoquer son prochain job, en prenant par exemple en public des coups de fils émanant d’autres producteurs/showrunners ou en évoquant avec son agent les doutes que l’on nourrit au sujet du renouvellement du show sur lequel on travaille actuellement.
  8. Re-pitcher, une idées, une réplique ou un bon mot lorsque personne autour de la table ne l’a relevé la première fois.
  9. Être en accord avec les mémos du producteur ou de la chaîne, c’est, à titre personnel, celui que je préfère, LOL!
  10. Cracher dans la soupe, c’est à dire clamer haut et fort à quel point on méprise la télévision, qu’on ne regarde d’ailleurs jamais.
Alors, l’un(e) d’entre vous a t-il/elle déjà testé ces petites recettes? Si c’est le cas, je compte sur vous pour partager votre expérience via les commentaires. 😉


Copyright©Nathalie Lenoir 2010


Follow Nathalie_Lenoir on Twitter



Une réflexion sur “ Comment se faire virer d’une équipe d’écriture? ”

Les commentaires sont fermés