Une scénariste et ses petits vices…

Contrairement à la légende urbaine, et comme les fidèles lecteurs de ce blog ont du le comprendre depuis belle lurette, un scénariste travaille énormément, tous les jours, et maudit tous les éléments perturbateurs qui perturbent sa créativité galopante.

Enfin, tous ou presque…

Ça ne vous a certainement pas échappé, en matière d’écriture, j’appartiens depuis un très jeune âge à la catégorie des stakhanovistes acharnés, au grand agacement de mes proches qui ne comprennent pas vraiment comment une profession qui n’en est pas une peut occuper autant d’heures.

Ces journées bien remplies sont rythmées par une foule de petits rituels d’écriture destinés à accroitre ma concentration et ma productivité, dont je vous parlerai peut-être un jour si vous êtes vraiment très sages, mais aussi par des interludes nettement moins sérieux…

Et oui, je fait mumuse avec mes comptes Facebook et Twitter plusieurs fois par jour. Je devrais avoir honte de l’avouer mais, histoire de ne pas couler seule, j’aime autant vous dire que j’y « croise » un très grand nombre de mes confrères et consœurs, et franchement, que ça fait du bien!

Copyright©Nathalie Lenoir 2010

Follow Nathalie_Lenoir on Twitter



Une réflexion sur “ Une scénariste et ses petits vices… ”

Les commentaires sont fermés