Le héros aux mille et un visages de Joseph Campbell

Je voudrais vous faire découvrir un ouvrage que j’ai eu l’occasion de chroniquer pour le webzine Sur vos Ecrans tant il représente un « must read » pour les auteurs que nous sommes. Il s’agit d’un ouvrage de Joseph Campbell, un universitaire qui a consacré toute sa carrière à l’étude des mythes.

Les éditions Piktos viennent de publier une édition enrichie de son Héros aux mille et un visages, un ouvrage culte qui a inspiré de très nombreux auteurs, dont un certain… George Lucas lors de l’écriture de sa saga Star Wars…

Si Aristote a, le premier, posé les règles de l’écriture dramaturgique dans sa Poétique, la valeur d’une histoire ne repose pas que sur sa structure. Ce qui la rend riche, touchante, inoubliable, c’est aussi la façon dont elle utilise mythes et symboles, voire en crée de toutes pièces.

Depuis l’Antiquité, les mythes utilisent les métaphores des Dieux et du héros, pour nous parler de l’humain: son affect, ses peurs, ses désirs – conscients ou inconscients – qui le poussent à agir et évoluer tout au long de son existence. En touchant à l’inconscient collectif, le mythe relie le lecteur/spectateur avec la condition humaine et lui permet de mieux appréhender son angoisse de la solitude et de la mort.

Quel est le point commun entre L’Odyssée, Star Wars, The Lord of the Rings, Harry Potter, The Matrix? Ce sont des œuvres qui utilisent le mythe du héros pour transcender une histoire de fond, la rendre universelle.

Né en 1904, Joseph Campbell, célèbre professeur, écrivain, et anthropologue américain, a voué une vaste partie de sa brillante carrière à la mythologie comparée. En partant des travaux de Carl Jung au sujet des archétypes, Joseph Campbell a voulu démontrer que toutes les religions du monde ne faisaient au fond que réinterpréter une seule et unique vérité transcendante (existence divine, dualité bien/mal, au-delà, survie de l’âme…)

Paru pour la première fois en 1949, Le Héros aux mille et un visages (The Hero with a Thousand Faces), part du postulat que tous les mythes reposent sur les mêmes archétypes. Quelles que soient l’intrigue et son époque, le héros de toutes ces œuvres suivrait plus ou moins le même périple (voyage initiatique): appel du héros, qu’il commence par refuser, obstacles physiques puis spirituels, rencontre d’un mentor, succession d’épreuves et de pertes, d’échecs, jusqu’au dénouement final qui lui permet de s’émanciper, de revenir vers son univers originel transfiguré par son aventure.

L’auteur étudie dans cet ouvrage, chacune de ces étapes symboliques, avant de s’attacher aux caractéristiques de l’univers diégétique et aux différents types de héros. Je vous recommande vivement la lecture de ce passionnant ouvrage, qui loin de résumer les œuvres littéraires ou cinématographiques à une simple « recette de cuisine », pousse au contraire les auteurs à les transcender, leur donner plusieurs niveaux de lecture en créant des personnages universels.

De la même façon que Georges Polti a démontré qu’il n’existe au fond que trente-six situations dramatiques, Joseph Campbell nous explique que, bien qu’il existe une infinité de façon d’imaginer une histoire, si l’on veut donner à son protagoniste une dimension héroïque, on utilisera fatalement le schéma exposé dans son ouvrage, tout du moins en partie.

Vous pourrez vous procurer cette nouvelle édition, revue et enrichie avec de nombreuses illustrations, du Héros aux mille et un visages en librairie ou directement sur le site des éditions Piktos.

Copyright©Nathalie Lenoir 2010