Pourquoi le chat est le meilleur ami du scénariste, volume 2

Je vous tanne depuis des siècles avec mon amour des félidés car voyez vous, il n’y a pas meilleur compagnon, pour un scénariste, qu’une de ces petites bêtes.

Reste maintenant à savoir si le chat est la plus belle conquête de l’auteur… ou l’auteur la plus belle conquête du chat! La preuve en images…

Dans l’une des éditions de ma chronique Bigger than Fiction, je vous expliquais, il y a déjà quelques mois, pourquoi le chat est selon moi le meilleur des co-scénaristes. Cette conviction a d’ailleurs fait depuis passer mon staff d’écriture de deux à quatre membres sachant que l’une d’entre eux est sur le point de faire exploser l’effectif…

Ben vous savez quoi? Je suis loin d’être la seule à laisser envahir mon espace de travail, et je le prouve!

R.N. Morris n’est pas un scénariste, mais un romancier britannique (tatata, ça ne change rien à la démonstration). Il signe des intrigues policières qui mettent en scène Porfiry Petrovich, le détective né dans le Crime et châtiment de Dostoevsky. Il s’est amusé à se filmer dans son bureau, squatté par un co-auteur à longues moustaches.

Ça commence en douceur, le félin (que l’on voyait couché sur l’imprimante dans une vidéo précédente) commence à réclamer de l’attention, voire à tirer la couverture:

Puis il prend toute la place!

Sinon, c’est pas pour dire mais mon bureau à moi est vachement mieux rangé (ou disons juste que je camoufle mieux mon bordel)!

Copyright©Nathalie Lenoir 2010

Une réflexion sur “ Pourquoi le chat est le meilleur ami du scénariste, volume 2 ”

Les commentaires sont fermés