Brèves cinéma

Projets, tournages, promotion….

Au menu de cette édition: remake, adaptation littéraire, Tim Burton, Patricia Cornwell, Miramax, Alex Garland, Mark Romanek, Kevin Williamson, Virginie Despentes, Jane Austen et… des zombies!

LoL reloaded!

On finit par se le tenir pour dit, si les dirigeants des studios hollywoodiens rechignent à diffuser les films français, arguant que leurs concitoyens n’aiment pas (ou ne savent pas faute d’habitude?) lire les sous-titres (sic!), ils suivent de très près notre box-office et se jettent sur les droits de nos succès afin d’en produire des remakes. Derniers ersatz en chantier?

En attendant un Bienvenue chez les Ch’tis à la sauce McDo’, c’est au tour de LOL, le long-métrage de Lisa Azuelos (scénario co-écrit avec Delgado Nans), d’être adapté aux USA afin de rebooster la carrière moribonde de Demi Moore, qui reprendra le rôle de Sophie Marceau. C’est Rachel Donahue qui signera script et réalisation de cette nouvelle mouture. MDR?!

Virginie Despentes à nouveau derrière la caméra

La sulfureuse romancière va adapter pour le grand écran une de ses œuvres, Bye-Bye Blondie. En 2000, elle s’était déjà essayée à la co-réalisation, en tandem avec la défunte Coralie Trinh Thi, en adaptatant son premier roman, Baise-moi, mais c’est sa première incursion derrière la caméra en solo. Elle dirigera pour l’occasion deux actrices de prestige, Béatrice Dalle et Emmanuelle Béart. A noter que deux autres romans de Virginie Despentes, Les jolies choses et Teen Spirit, ont respectivement été adaptés par Gilles Paquet-Brenner et Olivier de Plas.

Patricia Cornwell sur grand écran

Le médecin légiste Kay Scarpetta, déjà protagoniste de dix-sept romans policiers de la célèbre romancière devrait avoir prochainement l’honneur d’un long-métrage, voire de toute une franchise. Les studios Fox 2000 viennent d’engager Kevin Williamson, qui s’est plutôt illustré jusqu’ici dans la fiction adolescente (on lui doit notamment les séries Dawson’s creek et The vampire diaries et les films Scream et I know what you dit last summer), pour adapter l’œuvre de Patricia Cornwell. Preuve de l’ampleur du projet, il se murmure déjà qu’Angelina Jolie pourrait incarner l’héroïne.

Les zombies s’en prennent… à Jane Austen!

Comme je vous l’expliquais dernièrement, les zombies seront les grandes stars de l’année cinématographique 2010. Parmi les dizaines de projets actuellement en développement, le plus déjanté est sans conteste Pride and Prejudice and Zombies, adaptation d’un roman de Seth Grahame-Smith, qui, comme son nom l’indique s’inspire du Pride and Prejudice de Jane Austen, le déclinant à la sauce zombie.  Le romancier signera lui-même le script tandis qu’il sera mis en images par David O. Russell, qui s’est fait connaitre avec le génial Three Kings en 1999. La romantique héroïne Elizabeth Bennet sera incarnée à l’écran par Natalie Portman. Un film très alléchant en somme qui est annoncé pour l’année prochaine.

Tim Burton persiste et signe

Après avoir revisité Alice’s Adventures in Wonderland de Lewis Carroll, le génial Tim Burton s’intéresse à un autre célèbre conte, La belle au bois dormant de Charles Perrault. Il souhaite apparemment revisiter l’histoire en la recentrant autour du personnage de la méchante sorcière. Affaire à suivre!

Alex Garland collabore avec Mark Romanek

Le romancier et scénariste Alex Garland ( The beach, 28 days later, Sunshine… ) délaisse pour un temps son complice Danny Boyle pour s’associer à un autre cinéaste de talent, Mark Romanek en l’occurrence. Ils développent à l’heure actuelle un long-métrage intitulé The Voices dont le protagoniste, un plombier, tue accidentellement un collègue et demande conseil… à ses animaux de compagnie afin de dissimuler son forfait! Cet intrigant anti-héros sera incarné par Ben Stiller, raison supplémentaire s’il en faut de suivre de très près ce projet.

Clap de fin pour Miramax

La célèbre compagnie fondée en 1979 par les frères Weinstein ferme hélas ses portes. Miramax se voulait, à juste titre un découvreur de talent, distribuant des films indépendants rejetés par les gros studios. Des cinéastes de renom comme Quentin Tarentino, Gus Van Sant ou Steven Soderbergh doivent tout ou presque à cette société rachetée par Disney en 1993. Après moult désaccords stratégiques et artistiques, la grosse souris vient d’achever la petite firme, au grand désarroi de nombreux cinéphiles.

Copyright©Nathalie Lenoir 2010