Interview vidéo de David S. Goyer, créateur de Flash-Forward

En septembre 2009, le network ABC lançait avec fracas sa nouvelle série phare, Flash-Forward, un show qui avait suscité pendant des mois un vaste buzz médiatique.

Il faut dire que l’un de ses créateurs, David S. Goyer, est une grosse pointure en matière de science-fiction. En attendant de découvrir le show sur TF1, je vous propose de vous intéresser à son scénariste vedette.

En quinze années de carrière, David S. Goyer a notamment signé le cultissime Dark City (réalisation: Alex Projas) et adapté plusieurs comic-books, dont la trilogie  »Blade », mais aussi Batman Begins et Batman, the Dark Knight (réalisation: Christopher Nolan). Il signera le prochain volet de la franchise X Men : X Men origins Magneto. Autant dire qu’en matière de science-fiction, David S. Goyer est comme un poisson dans l’eau.

La vidéo qui suit est extraite d’une série de DVD intitulée THE DIALOGUE: Learning From the Masters. Ils regroupent les interviews croisées de divers auteurs « bankables » qui évoquent leur manière d’aborder l’écriture, disséquant des scènes qu’ils ont écrites afin d’illustrer leurs propos. On y retrouve notamment Callie Khouri (Thelma and Louise), Peter & Bobby Farrelly (There’s Something About Mary), Jim Uhls (Fight Club) et Paul Haggis.

David S. Goyer y évoque ses débuts de scénariste (il se prédestinait à une carrière… d’inspecteur de police!) et les grands tournants de sa carrière (notamment les aventures Blade et Batman), mais aussi son attirance pour les supers-héros et les personnages sombres, dichotomie finalement présente dans toutes ses œuvres.

Cette interview datant de plusieurs années, Flash-Forward n’y est pas évoquée mais la série ne fait pas exception à la règle…

Flash-forward repose sur un concept simple mais ambitieux car le flash-forward est un procédé dramaturgique qu’on manie en général avec des pincettes!

Pitch: lors d’un black-out mondial de deux minutes et dix-sept secondes, chaque être humain a eu une vision pour le moins terrifiante de son propre avenir. Cette révélation mène l’Humanité au chaos. Une poignée d’individus, dont les destins s’entrecroisent, tentent de résoudre ce mystère et d’éviter l’Apocalypse.

Adaptée d’un roman de Robert J. Sawyer, cette fiction à l’intrigue complexe est annoncée comme la grande remplaçante de Lost et a généré un culte avant même sa diffusion, via divers fans sites. La première saison compte treize épisodes (format 42 minutes). Le casting choral est mené par l’excellent comédien anglais Joseph Fiennes, ce qui ne gâche rien. On y retrouve également Dominic Monaghan, l’un des anciens héros… de Lost !

Initialement développée pour HBO, la série a été lancée sur ABC le 24 septembre 2009 et a été suivie par 12,41 millions de téléspectateurs. Mais cette lune de miel médiatique a été de courte durée. A l’heure où les audiences américaines chutent (7 millions de téléspectateurs) et où David S. Goyer vient de jeter l’éponge après un énième conflit avec la chaine, la commande d’une seconde saison par ABC est plus qu’hypothétique. Tf1 ayant acheté les droits de diffusion de cette première saison, le public français devrait pouvoir la découvrir prochainement.

Copyright©Nathalie Lenoir 2010