Catherine Hardwicke publie son Twilight diary

Malgré le succès phénoménal de Twilight, adaptation du premier volume de la saga culte de Stephenie Meyer, Catherine Hardwicke a refusé de porter à l’écran le prochain opus, New Moon, laissant la place à Chris Weitz.

Mais avant de tourner complètement la page, la cinéaste s’apprête à publier outre-Atlantique son journal de tournage, intitulé Twilight diary.


En l’espace de deux films à peine, Catherine Hardwicke est devenue une référence dans la façon de filmer l’adolescence. En 2003, elle signe le très remarqué Thirteen (2003, scénario: Nikki Reed & Catherine Hardwicke), portait sensible et largement autobiographique de la jeune comédienne Nikki Reed, un film très esthétique mais émotionnellement violent, frontal, qui n’est pas sans évoquer le travail de Gus Van Sant ou Larry Clark.

Deux ans plus tard, la cinéaste réalise le magnifique Lords of Dogtown, fiction solaire inspirée des mythiques Z-Boys et écrite par Stacy Peralta, l’un des skaters en question.

En 2007, Catherine Hardwicke, qui souhaite poursuivre son exploration de l’adolescence, annonce qu’elle va tourner un film intitulé Under the bridge, d’après le récit de Rebecca Godfrey, témoin du meurtre d’une lycéenne américaine, Reena Virken, en 1997. C’est la société Type A films, dirigée par Reese Witherspoon, qui est sensée produire le film. Le projet ne verra finalement pas le jour mais, ceci expliquant peut-être cela, on apprend quelques mois plus tard que la réalisatrice a été engagée par les studios Summit pour porter à l’écran Twilight, le premier volume de la saga culte de Stephenie Meyer. Si cet ouvrage est encore peu connu en France, il connait déjà à l’époque, dans une vingtaine de pays, un succès comparable à celui d‘Harry Potter et il a fortement contribué à relancer l’engouement d’Hollywood pour les histoires de vampires.

La nouvelle a de quoi étonner les admirateurs d’Hardwicke et affoler les nombreux fans de Stephenie Meyer, tant il y a un décalage entre l’univers de la cinéaste et celui de la romancière, mormone de son état!
Twilight narre les amours chastes et contrariées d’une adolescente et d’un vampire. On peut supposer que Catherine Hardwicke serra insuffler un peu de souffre à cette bluette, d’autant que le script a été confié à Melissa Rosenberg, l’une des principales scénaristes de la vénéneuse série Dexter.

Sorti aux USA en novembre 2008, Twilight enregistre aussitôt un succès d’audience historique, poussant la Warner Bros à retarder la sortie du dernier Harry Potter et faisant de l’ombre au dernier James Bond, Quantum of Solace.
Avec plus de 167 millions de dollars récoltés sur le seul continent américain, Twilight, qui n’en a coûté que 37, s’avère le film le plus rentable de l’année 2008, devant des blockbusters comme Batman, The dark knight. Début 2009, le film sort en Europe et connait un succès tout aussi confortable.

L’adaptation cinématographique s’avère très fidèle au roman éponyme, mais un peu lisse, force est de reconnaitre qu’on n’y retrouve ni la patte de Catherine Hardwicke, ni celle de Melissa Rosenberg. Si officiellement, l’implication de Stephenie Meyer dans le projet est restée très discrète, la réalité est sans doute moins idyllique…

Les studios Summit annoncent dès la fin 2008 qu’ils mettent en chantier l’adaptation des deux volumes suivants de la saga  »Twilight », New Moon et Eclipse. Si Melissa Rosenberg reste à bord, Catherine Hardwicke annonce aussitôt qu’elle quitte l’aventure, pour des soi-disant raisons de planning, de fatigue… C’est Chris Weitz qui est choisi pour lui succéder. Le tournage des deux séquels débute ce mois-ci et New Moon est annoncé sur les écrans américains pour le mois de novembre.

Avant de tourner définitivement la page Twilight, Catherine Hardwicke s’apprête à publier outre-Atlantique son journal de tournage, intitulé Twilight diary. L’ouvrage comprend les notes de la cinéaste, mais aussi des photos, croquis, anecdotes de tournage, listings de production, planches de story-board… Catherine Hardwicke y oublie quelque peu la langue de bois et s’avoue « dévastée » de ne pas tourner New Moon. Il y aurait bien eu, en définitive, de grosses frictions entre sa vision et celle des studios…

Twilight diary sortira aux USA le 17 mars. On ignore à l’heure actuelle quels sont les projets filmiques de Catherine Hardwicke.

Copyright©Nathalie Lenoir 2009